Production et morphotype :

Dés la première saison de monte, le demande est énorme, le directeur du Haras de Celle décide donc de le garder à la station de Celle et de le réserver aux 200 meilleures juments qui se présenteront. Le résultat est instantané, de la première année de monte est issu Wittinger qui gagne l’approbation 1991 (c’est le 3ème père de Vivaldi girl des baisses). Wolkenstein II gagne l’année suivante puis Wolkentanz. Plus de 200 chevaux en amateur élite et au delà, 22 chevaux ayant gagné plus de 10000 euro en dressage, 86 fils étalons, 2,6 M d’euro de gains cumulés pour l’ensemble de sa production… Weltmeyer produit lourd mais beau (sauf la tête), il transmet en particulier une grande justesse des allures et il a le meilleur indice pour le trot encore à l’heure actuelle. Selon le cavalier qui l’a monté quasiment toute sa vie, Hans Peter Klaus : « Weltmeyer a des allures de base fantastiques. C’est un cheval très spécial, spectaculaire, surtout au trot. Quand il était jeune ses mouvements étaient extrêmement souples et puissants. J’ai toujours été impressionné par son désir d’apprendre et sa bonne volonté. Jeune il était un peu difficile à manipuler, il s’est amélioré en vieillissant. Il transmet son attitude et un trot fantastique à ses poulains. Tous les Weltmeyer veulent être montés et demandent à travailler. Tout le monde aime monter des Weltmeyer, ils sont adaptés aux cavaliers ambitieux » Selon le directeur du Studbook Hanovrien, Dr Jocken Wilkens, Weltmeyer a été l’étalon le plus important du Studbook : « Pour les chevaux de dressage, Weltmeyer a été le plus influent. Il a apporté du type. Il est lui même d’un type assez raffiné et je pense que cela vient de sa mère, qui n’est pas Absatz, donc il transmet son type. Un autre point est qu’il nous a fait franchir une étape pour le trot – il est très élastique et engagé. Le galop est bon, le petit point faible est le pas. Quelques poulains ne sont pas parfaits au pas, mais tout confondu, pour le dressage, il est l’Etalon de son époque »

Quel est son meilleur fils?

« C’est une question difficile. Il y a Wolkenstein et Wolkentanz, les deux produisent depuis longtemps. Wolkenstein donne un peu plus de capacité au CSO, c’est un des rares. Wolkentanz, une énorme facilité sous la selle et un gros engagement aux trois allures. Pour les plus jeunes, Wordly me semble intéressant avec une mère Brentano II. A ce stade, il me semble le plus intéressant. » Pour nous Welt hit II semble plus intéressant, il a très bien produit en Hollande où 43% de ses produits sortent en concours, le meilleurs pourcentage du KWPN. En 1997, ses premiers petits fils ont été agréés, mais même les pontes du Hanovre sont bien obligés de reconnaître que sa lignée mâle s’éteint et que sa légende ne continue que par ses filles et petites filles. Ces dernières, en particulier croisées avec De Niro, fournissent aujourd’hui les meilleurs chevaux du monde. Les mauvaises langues soulignent qu’il a été croisé avec les meilleures lignées d’Allemagne souvent à plusieurs reprise et que la qualité de ces lignées ressort… malgré lui. Une autre piste est de considérer que quoique dise le Hanovre, les Weltmeyer ont la réputation d’être plus souvent sur 2 pattes que sur 4. Statistiquement, une jument au caractère très fort produit mieux que le produit de très bons hongres. Le pourcentage de ses produits qui concourent en amateur 1 et au delà est de 40%, bien peu d’étalons approche ce score.

Conclusion :

Avec qui le croiser ?

Weltmeyer se croise bien avec les jolies mères dans le sang, il a très bien produit avec les filles de Lauries crusador, dont le dos souple est bienvenu. S’il était considéré comme un étalon de raffinement il y a 30 ans, il est considéré aujourd’hui comme un « éléphant ».